Nicolas dépité car des gens du voyage ont occupé et dévasté le champ qu'il préparait depuis 2 ans pour développer une culture bio